Veille

La transformation numérique de la relation citoyens, ce n’est que le commencement !

Relation Citoyens DOCAPOST Journal du Net
15 December 2017

Les collectivités se saisissent des possibilités du digital pour co-construire les services publics numériques attendus par les citoyens dans une approche inclusive et ouverte sur les synergies du territoire

La transformation numérique des collectivités s’apprête à vivre un tournant, ou, pour être plus exact, une accélération. Dans le plan Action publique 2022, qui vise à la fois l’amélioration du service rendu au citoyen, la simplification de l’administration et la réduction de la dépense publique, l’Etat aménage un espace d’innovation et d’expérimentation pour les collectivités territoriales. A mots couverts, ce plan tire les leçons de la déjà longue expérience des collectivités locales en matière de transformation numérique de la relation Citoyens. La première de ces leçons est que face aux défis du numérique, il n’est plus possible, ni pour l’Etat ni pour les collectivités, de raisonner seul. Au contraire, il s’agit d’adopter une démarche de co-construction impliquant toutes les parties prenantes et toutes les bonnes volontés, qu’elles soient publiques ou privées.

Expérimenter les nouveaux services omnicanal

C’est dans cet esprit que La Poste s’est engagé auprès de 125 collectivités pour imaginer ensemble le futur de la relation citoyens. La démarche se concrétise aujourd’hui par l’ambition de créer un premier Collectivilab avec la communauté d’agglomération Pau-Béarn-Pyrénées. Pensée comme une startup de startups au service de la collectivité et de ses partenaires, cette structure a pour vocation d’expérimenter les nouveaux services omnicanal attendus par les citoyens, au plus près de la réalité des territoires. Parce que numérique à lui seul n’apporte toujours qu’une partie de la réponse, le Collectivilab a pour ambition d’être le creuset d’une innovation sachant articuler le physique et l’humain dans une perspective omnicanal, les efforts des agents des services publics et ceux d’acteurs au service de l’intérêt général comme La Poste. Car en définitive, du point de vue du citoyen, c’est l’ensemble de ces services, quel qu’en soit le fournisseur, qui détermine le bien vivre ensemble et l’attractivité du territoire.

Lire la suite sur : Journal du net

Évaluez l'article :
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Aucune évaluation)
Partagez l'article :

0 Commentaires

Commenter

Ces articles pourraient vous intéresser

Archivage électronique : « Avec l’acquisition de CDC Arkhinéo, Do . . .

  général

3 questions à Charles Du Boullay, Directeur de la BU Archivage numérique chez Docaposte Annoncée fin mai, l’acquisition de CDC…

20 July 2020 0 commentaires 0

Distribution indirecte : « Docaposte accompagne ses partenaires d . . .

  général

3 questions à Alicia Angles, Directrice de la Distribution Indirecte chez Docaposte Docaposte compte aujourd’hui un réseau de plus de&hellip . . .

09 July 2020 0 commentaires 0

GAIA-X : Docaposte met sa chaîne de services de confiance au serv . . .

  général

Le Cloud séduit de plus en plus les entreprises en leur offrant la possibilité de bénéficier d’un accès permanent et…

09 July 2020 0 commentaires 0

Veille

La transformation numérique de la relation citoyens, ce n’est que le commencement !

Relation Citoyens DOCAPOST Journal du Net
Par  15 December 2017

Les collectivités se saisissent des possibilités du digital pour co-construire les services publics numériques attendus par les citoyens dans une approche inclusive et ouverte sur les synergies du territoire

La transformation numérique des collectivités s’apprête à vivre un tournant, ou, pour être plus exact, une accélération. Dans le plan Action publique 2022, qui vise à la fois l’amélioration du service rendu au citoyen, la simplification de l’administration et la réduction de la dépense publique, l’Etat aménage un espace d’innovation et d’expérimentation pour les collectivités territoriales. A mots couverts, ce plan tire les leçons de la déjà longue expérience des collectivités locales en matière de transformation numérique de la relation Citoyens. La première de ces leçons est que face aux défis du numérique, il n’est plus possible, ni pour l’Etat ni pour les collectivités, de raisonner seul. Au contraire, il s’agit d’adopter une démarche de co-construction impliquant toutes les parties prenantes et toutes les bonnes volontés, qu’elles soient publiques ou privées.

Expérimenter les nouveaux services omnicanal

C’est dans cet esprit que La Poste s’est engagé auprès de 125 collectivités pour imaginer ensemble le futur de la relation citoyens. La démarche se concrétise aujourd’hui par l’ambition de créer un premier Collectivilab avec la communauté d’agglomération Pau-Béarn-Pyrénées. Pensée comme une startup de startups au service de la collectivité et de ses partenaires, cette structure a pour vocation d’expérimenter les nouveaux services omnicanal attendus par les citoyens, au plus près de la réalité des territoires. Parce que numérique à lui seul n’apporte toujours qu’une partie de la réponse, le Collectivilab a pour ambition d’être le creuset d’une innovation sachant articuler le physique et l’humain dans une perspective omnicanal, les efforts des agents des services publics et ceux d’acteurs au service de l’intérêt général comme La Poste. Car en définitive, du point de vue du citoyen, c’est l’ensemble de ces services, quel qu’en soit le fournisseur, qui détermine le bien vivre ensemble et l’attractivité du territoire. Lire la suite sur : Journal du net