Veille

Archivage et blockchain, un tandem en devenir - La Poste déjà lançée

13 September 2017

Le nouveau service de la filiale du Groupe La Poste, DOCAPOST, a été conçu pour s’intégrer nativement aux différentes blockchains du marché et revisiter la vocation probatoire d’un SAE. Certifiée NF461, ISO-27001 et ISO-9001, et agréée par le SIAF (Service Interministériel des Archives de France), l’offre s’appuie sur la technologie de stockage et de transmission informations exploitée par la blockchain, un registre décentralisé, infalsifiable et contrôlé et maintenu par l’ensemble des parties qui l’utilisent. Celles-ci peuvent alors exposer dans la blockchain la preuve de l’archivage du document associé à une transaction. « Cette innovation technologique s’adresse à tous les professionnels désireux d’allier la puissance, la rapidité et l’immuabilité de la blockchain et des smart contracts avec la conformité règlementaire de conservation documentaire. Avec ce service d’archivage numérique, nous fournissons le meilleur de la technologie blockchain et de la conservation documentaire : fiabilité de la transaction paire à paire et opposabilité des documents. », indique Olivier Senot, directeur du développement des nouveaux services dématérialisation de Docapost.

Lire la suite sur : www.solutions-numeriques.com

Évaluez l'article :
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Aucune évaluation)
Partagez l'article :

0 Commentaires

Commenter

Ces articles pourraient vous intéresser

Tout savoir pour ne plus confondre GED et Système d’Archivage Éle . . .

  Archivage

À ne pas confondre avec les systèmes d’archivage électronique (SAE), la GED est bien plus qu’un espace Cloud de partage…

02 December 2019 0 commentaires 0

Pourquoi adopter la signature électronique ?

  général, Relation Clients, signature électronique

La signature électronique fait désormais partie des outils numériques mis à la disposition des entreprises et collectivités. Elle représente . . .

01 July 2019 0 commentaires 0

KYC : vers la conformité

  analyse de données, blockchain, digitalisation, données numériques, Intelligence Artificielle, sécurisation des données

Etre KYC compliant nécessite de mettre en place des protocoles, des savoir-faire humains et des technologies qui puissent sécuriser l’authen . . .

15 October 2018 0 commentaires 0

Veille

Archivage et blockchain, un tandem en devenir - La Poste déjà lançée

Par  13 September 2017

Le nouveau service de la filiale du Groupe La Poste, DOCAPOST, a été conçu pour s’intégrer nativement aux différentes blockchains du marché et revisiter la vocation probatoire d’un SAE. Certifiée NF461, ISO-27001 et ISO-9001, et agréée par le SIAF (Service Interministériel des Archives de France), l’offre s’appuie sur la technologie de stockage et de transmission informations exploitée par la blockchain, un registre décentralisé, infalsifiable et contrôlé et maintenu par l’ensemble des parties qui l’utilisent. Celles-ci peuvent alors exposer dans la blockchain la preuve de l’archivage du document associé à une transaction. « Cette innovation technologique s’adresse à tous les professionnels désireux d’allier la puissance, la rapidité et l’immuabilité de la blockchain et des smart contracts avec la conformité règlementaire de conservation documentaire. Avec ce service d’archivage numérique, nous fournissons le meilleur de la technologie blockchain et de la conservation documentaire : fiabilité de la transaction paire à paire et opposabilité des documents. », indique Olivier Senot, directeur du développement des nouveaux services dématérialisation de Docapost. Lire la suite sur : www.solutions-numeriques.com