Ressources humaines

Transition digitale les cinq erreurs à ne pas commettre

Transition digitale
16 November 2015

Réussir sa transition digitale est un enjeu stratégique pour l'entreprise quelle que soit sa taille. C'est d'abord une question de dimensionnement du projet car la digitalisation de l'entreprise peut prendre de nombreuses formes : de l'équipement des équipes en smartphone,à la mise en place d'un système informatique hébergé sur le cloud en passant par des apps métiers … Certes,c'est en faisant des erreurs qu'on apprend,néanmoins,certaines sont vraiment à éviter :

1 – VOULOIR ALLER TROP VITE

La transition digitale est un chantier qui se construit dans le temps. Ce n'est pas seulement le choix d'une technologie,c'est une réflexion sur la façon de travailler. Les entreprises qui réussissent leur transition sont celles qui ont amené leurs collaborateurs à réfléchir à l'avenir de leur marché. Ce temps-là,qui va de trois mois à un an,est une étape importante qui va impliquer chacun dans le changement et va déterminer les besoins. Aller trop vite,griller les étapes peut être contre-productif,et coûteux à rectifier ...

2 – OUBLIER SES PRIORITES

Pendant toute la durée de la transition,le contexte économique et technologique va évoluer,quitte à faire bouger les objectifs... Un peu comme des slogans,il est nécessaire de bien garder en tête les trois ou quatre priorités liées à cette transition. Elles doivent rester présentes à l’esprit de chaque intervenant.

3 – COMPLEXIFIER LES MODALITES DE TRAVAIL

C'est un peu la grande peur des collaborateurs quand on leur parle de révolution IT : voir en quelques mois,un environnement de travail qu'ils connaissaient changer radicalement et ne plus rien y comprendre. La transition digitale est avant tout une simplification des modalités de travail. Il est essentiel de penser à l'utilisateur final dans la conception des outils ou le choix des technologies : ergonomie,autonomie,simplification,accessibilité …

4 – LAISSER FAIRE LA GENERATION Y

La tentation de recruter un jeune né avec une souris à la main et de lui laisser carte blanche pour réorganiser le système informatique et moderniser un temps soit peu les outils digitaux en place est forte.  Si vous recherchez une solution “maison”,formez-vous : il existe aujourd'hui des catalogues de formations très pointues sur l'ensemble de la problématique : de la stratégie à l'usage de Twitter.

5- PENSER QU'ON EST TROP PETIT POUR LE FAIRE  

La transition digitale n'est plus une option. Elle l'a été il y a encore 5 ans,elle ne l'est plus. Même les TPE sont concernées par cette évolution,au moins du point de vue des RH-PAIE avec la dématérialisation des échanges. Hébergement et sécurité,archivage,logiciel métiers,présence numérique,équipements … voilà les chantiers à mener ... même à deux ou trois.

Si elle semble complexe à mettre en œuvre,la transition digitale est une évidence pour pérenniser son entreprise dans une économie difficile. C'est une source à venir de gains en temps et en efficacité,donc en chiffre d'affaires à moyen terme.

Réussir sa transition digitale est un enjeu stratégique pour l'entreprise quelle que soit sa taille. C'est d'abord une question de dimensionnement du projet car la digitalisation de l'entreprise peut prendre de nombreuses formes : de l'équipement des équipes en smartphone,à la mise en place d'un système informatique hébergé sur le cloud en passant par des apps métiers … Certes,c'est en faisant des erreurs qu'on apprend,néanmoins,certaines sont vraiment à éviter :

 

1 – VOULOIR ALLER TROP VITE

La transition digitale est un chantier qui se construit dans le temps. Ce n'est pas seulement le choix d'une technologie,c'est une réflexion sur la façon de travailler. Les entreprises qui réussissent leur transition sont celles qui ont amené leurs collaborateurs à réfléchir à l'avenir de leur marché. Ce temps-là,qui va de trois mois à un an,est une étape importante qui va impliquer chacun dans le changement et va déterminer les besoins. Aller trop vite,griller les étapes peut être contre-productif,et coûteux à rectifier ...

 

2 – OUBLIER SES PRIORITES

Pendant toute la durée de la transition,le contexte économique et technologique va évoluer,quitte à faire bouger les objectifs... Un peu comme des slogans,il est nécessaire de bien garder en tête les trois ou quatre priorités liées à cette transition. Elles doivent rester présentes à l’esprit de chaque intervenant.

 

3 – COMPLEXIFIER LES MODALITES DE TRAVAIL

C'est un peu la grande peur des collaborateurs quand on leur parle de révolution IT : voir en quelques mois,un environnement de travail qu'ils connaissaient changer radicalement et ne plus rien y comprendre. La transition digitale est avant tout une simplification des modalités de travail. Il est essentiel de penser à l'utilisateur final dans la conception des outils ou le choix des technologies : ergonomie,autonomie,simplification,accessibilité …

 

4 – LAISSER FAIRE LA GENERATION Y

La tentation de recruter un jeune né avec une souris à la main et de lui laisser carte blanche pour réorganiser le système informatique et moderniser un temps soit peu les outils digitaux en place est forte.  Si vous recherchez une solution “maison”,formez-vous : il existe aujourd'hui des catalogues de formations très pointues sur l'ensemble de la problématique : de la stratégie à l'usage de Twitter.

 

5- PENSER QU'ON EST TROP PETIT POUR LE FAIRE  

La transition digitale n'est plus une option. Elle l'a été il y a encore 5 ans,elle ne l'est plus. Même les TPE sont concernées par cette évolution,au moins du point de vue des RH-PAIE avec la dématérialisation des échanges. Hébergement et sécurité,archivage,logiciel métiers,présence numérique,équipements … voilà les chantiers à mener ... même à deux ou trois.

 

Si elle semble complexe à mettre en œuvre,la transition digitale est une évidence pour pérenniser son entreprise dans une économie difficile. C'est une source à venir de gains en temps et en efficacité,donc en chiffre d'affaires à moyen terme. 

Évaluez l'article :
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Aucune évaluation)
Partagez l'article :
Eddy François Legrain01 May 2019
Cher blogueur, Cet article a été partagé ce 1/5/2019 sur le réseau social LinkedIn via mon profil "Eddy François Legrain". Merci pour la qualité du contenu de cet article. Cordialement. Eddy François Legrain (Bruxelles)

Commenter

Ces articles pourraient vous intéresser

Confiance et transparence : l’IA explicable pour faire tomber les . . .

  Innovation, Intelligence Artificielle, transformation digitale, transition digitale, transition numérique, utilisation data

Elle fascine autant qu’elle inquiète, elle fait couler beaucoup d’encre et affole les réseaux sociaux : des louanges sur ses…

17 December 2019 0 commentaires 0

Gestion Électronique de Documents : nos conseils pour une bonne m . . .

  plateforme collaborative, sécurisation des données, transformation digitale, transition numérique, travail collaboratif, travail nomade

Pour bénéficier des avantages de la Gestion Électronique de Documents (GED) : il est d’abord nécessaire de réaliser l’état des… . . .

22 October 2019 0 commentaires 0

Qualification et fiabilisation des données électeur : la pierre a . . .

  outils digitaux, productivité, sécurisation des données, technologie, transformation digitale, transition digitale, vote électronique, vote professionnel

Tous concernés Dans le droit privé, tous les employeurs, quelles que soient leur forme juridique, doivent organiser les élections du… . . .

21 October 2019 0 commentaires 0

Ressources humaines

Transition digitale les cinq erreurs à ne pas commettre

Transition digitale
Par  16 November 2015

Réussir sa transition digitale est un enjeu stratégique pour l'entreprise quelle que soit sa taille. C'est d'abord une question de dimensionnement du projet car la digitalisation de l'entreprise peut prendre de nombreuses formes : de l'équipement des équipes en smartphone,à la mise en place d'un système informatique hébergé sur le cloud en passant par des apps métiers … Certes,c'est en faisant des erreurs qu'on apprend,néanmoins,certaines sont vraiment à éviter : 1 – VOULOIR ALLER TROP VITE La transition digitale est un chantier qui se construit dans le temps. Ce n'est pas seulement le choix d'une technologie,c'est une réflexion sur la façon de travailler. Les entreprises qui réussissent leur transition sont celles qui ont amené leurs collaborateurs à réfléchir à l'avenir de leur marché. Ce temps-là,qui va de trois mois à un an,est une étape importante qui va impliquer chacun dans le changement et va déterminer les besoins. Aller trop vite,griller les étapes peut être contre-productif,et coûteux à rectifier ... 2 – OUBLIER SES PRIORITES Pendant toute la durée de la transition,le contexte économique et technologique va évoluer,quitte à faire bouger les objectifs... Un peu comme des slogans,il est nécessaire de bien garder en tête les trois ou quatre priorités liées à cette transition. Elles doivent rester présentes à l’esprit de chaque intervenant. 3 – COMPLEXIFIER LES MODALITES DE TRAVAIL C'est un peu la grande peur des collaborateurs quand on leur parle de révolution IT : voir en quelques mois,un environnement de travail qu'ils connaissaient changer radicalement et ne plus rien y comprendre. La transition digitale est avant tout une simplification des modalités de travail. Il est essentiel de penser à l'utilisateur final dans la conception des outils ou le choix des technologies : ergonomie,autonomie,simplification,accessibilité … 4 – LAISSER FAIRE LA GENERATION Y La tentation de recruter un jeune né avec une souris à la main et de lui laisser carte blanche pour réorganiser le système informatique et moderniser un temps soit peu les outils digitaux en place est forte.  Si vous recherchez une solution “maison”,formez-vous : il existe aujourd'hui des catalogues de formations très pointues sur l'ensemble de la problématique : de la stratégie à l'usage de Twitter. 5- PENSER QU'ON EST TROP PETIT POUR LE FAIRE   La transition digitale n'est plus une option. Elle l'a été il y a encore 5 ans,elle ne l'est plus. Même les TPE sont concernées par cette évolution,au moins du point de vue des RH-PAIE avec la dématérialisation des échanges. Hébergement et sécurité,archivage,logiciel métiers,présence numérique,équipements … voilà les chantiers à mener ... même à deux ou trois. Si elle semble complexe à mettre en œuvre,la transition digitale est une évidence pour pérenniser son entreprise dans une économie difficile. C'est une source à venir de gains en temps et en efficacité,donc en chiffre d'affaires à moyen terme.

Réussir sa transition digitale est un enjeu stratégique pour l'entreprise quelle que soit sa taille. C'est d'abord une question de dimensionnement du projet car la digitalisation de l'entreprise peut prendre de nombreuses formes : de l'équipement des équipes en smartphone,à la mise en place d'un système informatique hébergé sur le cloud en passant par des apps métiers … Certes,c'est en faisant des erreurs qu'on apprend,néanmoins,certaines sont vraiment à éviter :

 

1 – VOULOIR ALLER TROP VITE

La transition digitale est un chantier qui se construit dans le temps. Ce n'est pas seulement le choix d'une technologie,c'est une réflexion sur la façon de travailler. Les entreprises qui réussissent leur transition sont celles qui ont amené leurs collaborateurs à réfléchir à l'avenir de leur marché. Ce temps-là,qui va de trois mois à un an,est une étape importante qui va impliquer chacun dans le changement et va déterminer les besoins. Aller trop vite,griller les étapes peut être contre-productif,et coûteux à rectifier ...

 

2 – OUBLIER SES PRIORITES

Pendant toute la durée de la transition,le contexte économique et technologique va évoluer,quitte à faire bouger les objectifs... Un peu comme des slogans,il est nécessaire de bien garder en tête les trois ou quatre priorités liées à cette transition. Elles doivent rester présentes à l’esprit de chaque intervenant.

 

3 – COMPLEXIFIER LES MODALITES DE TRAVAIL

C'est un peu la grande peur des collaborateurs quand on leur parle de révolution IT : voir en quelques mois,un environnement de travail qu'ils connaissaient changer radicalement et ne plus rien y comprendre. La transition digitale est avant tout une simplification des modalités de travail. Il est essentiel de penser à l'utilisateur final dans la conception des outils ou le choix des technologies : ergonomie,autonomie,simplification,accessibilité …

 

4 – LAISSER FAIRE LA GENERATION Y

La tentation de recruter un jeune né avec une souris à la main et de lui laisser carte blanche pour réorganiser le système informatique et moderniser un temps soit peu les outils digitaux en place est forte.  Si vous recherchez une solution “maison”,formez-vous : il existe aujourd'hui des catalogues de formations très pointues sur l'ensemble de la problématique : de la stratégie à l'usage de Twitter.

 

5- PENSER QU'ON EST TROP PETIT POUR LE FAIRE  

La transition digitale n'est plus une option. Elle l'a été il y a encore 5 ans,elle ne l'est plus. Même les TPE sont concernées par cette évolution,au moins du point de vue des RH-PAIE avec la dématérialisation des échanges. Hébergement et sécurité,archivage,logiciel métiers,présence numérique,équipements … voilà les chantiers à mener ... même à deux ou trois.

 

Si elle semble complexe à mettre en œuvre,la transition digitale est une évidence pour pérenniser son entreprise dans une économie difficile. C'est une source à venir de gains en temps et en efficacité,donc en chiffre d'affaires à moyen terme.