Ressources humaines

« Le bulletin de paie est un vecteur de communication fort de la marque employeur »

bulletin de paie
17 January 2017

Pour Nadia Amal,Chef de produit Solutions RH chez DOCAPOST,la digitalisation de l’expérience candidat/salarié offre plus que des avantages opérationnels aux organisations : elle fait sens avec l’évolution de la société et les attentes des citoyens.

Qu’attendent aujourd’hui les entreprises,et plus spécialement les DRH,des solutions digitales RH ?

Un DRH attend aujourd’hui d’une solution digitale qu’elle soit facile à mettre en œuvre,respecte ses contraintes métier,le cadre réglementaire... Et lui apporte une plus-value réelle en termes de communication et de pilotage. Si l’on prend l’exemple des RSE,les  premières versions mises en place étaient uniquement des projets techniques et informatiques. A présent,ils permettent aux collaborateurs d’indiquer leur niveau de satisfaction dans l’entreprise,de liker les compétences de leurs collaborateurs ou collègues... Ces éléments sont consultés par le DRH lorsqu’il recrute en interne.

L’expérience candidat est souvent considérée comme la première étape de l’expérience salarié.
Pouvez-vous nous donner un exemple de solution optimisant l’expérience candidat ?

La signature du contrat de travail a un impact fort. L’intérêt d’y procéder de manière électronique est de créer,dès le départ,une relation digitale. Le collaborateur se sent tout de suite en phase avec la finalité de vos métiers,aujourd’hui de plus en plus digitaux. En outre,sur un plan administratif et légal,la signature de contrats intérimaires ou CDD ne doit pas sembler complexe pour l’entreprise. Nous proposons deux solutions traitant la signature du contrat de travail : e-parapheur,qui correspond à l’ensemble des contrats ou avenants de l’entreprise ; et Temporaris,une solution ciblée simplifiant la gestion des demandes de missions intérim entre l’entreprise donneur d’ordre et l’entreprise de travail temporaire. Le process devient bien meilleur,en termes de ROI,qu’avec le format papier.

L’image de modernité donnée aux candidats entrants,y compris intérimaires,est un premier bénéfice pour l’entreprise en termes de marque employeur. En existe-t-il d’autres ?

La sécurité en est un. À titre d’exemple,un contrat pour un  intérimaire sur une mission courte doit être fait dans les règles,sous peine de se voir transformé en CDI. L’enjeu lié à la validité du process est donc très important. Au-delà de simplifier et de donner une image dynamique,l’emploi d’une solution digitale performante permet de sécuriser l’effectif. Le DRH s’acquitte ainsi mieux de l’une de ses missions,qui est de gérer et limiter les risques liés à l’embauche de salariés.

Quelles solutions proposées par DOCAPOST,favorisant une meilleure expérience salarié,peuvent également séduire un candidat ?

Un premier thème est celui  du bulletin de salaire. C’est un document essentiel,celui qui lie l’entreprise au salarié. L’évolution réglementaire permet aujourd’hui de favoriser le bulletin électronique. Nous proposons une solution qui permet d’adresser ce bulletin de paie dématérialisé au salarié dans un coffre-fort digital sécurisé « perpétuel » nommé Digiposte. Cette solution dépasse la simple expérience salarié pour répondre à une attente de plus en plus grande du citoyen : disposer à vie d’un coffre-fort unique,sécurisé,abritant tous ses documents professionnels mais aussi personnels. Un employeur pourra ainsi,en plus d’envoyer son bulletin électronique au collaborateur,lui offrir ce coffre-fort à vie,utilisable par lui pour tous les autres usages. De plus,ce bulletin de paie est un vecteur de communication fort de la marque employeur qui permet au DRH de communiquer de façon régulière avec ses salariés. Il profite ainsi d’une diffusion mensuelle pour y ajouter des informations ciblées sur l’actualité RH de l’entreprise.

Cela va dans le sens de la disparition progressive des frontières entre vie professionnelle et privée...

Oui,c’est un moyen concret pour gérer cette fracture. Le dossier RH constitue une autre solution d’optimisation de l’experience salarié. Chaque collaborateur a un dossier RH,mais est-il complet   ? Est-il accessible ? S’il n’y a pas d’obligation légale,sa dématérialisation permet : de travailler avec plus de souplesse au sein d’un service RH,puisque l’ensemble des collaborateurs habilités peut y accéder; de donner accès à une partie seulement d’un dossier à un manager ; d’offrir plus de transparence aux collaborateurs sur les informations le concernant.

Selon vous,la dématérialisation est-elle un mouvement qui vient de l’entreprise,ou de l’extérieur ?

L’État pousse à la dématérialisation. Dans la première mouture du projet de loi El Khomri,le bulletin de paie électronique devait être déposé sur le compte personnel d’activité (CPA). Cet amendement a été réécrit pour rendre possible l’utilisation de tout type de coffre-fort assurant pérennité,traçabilité et garantie des données. Le projet de loi El Khomri va permettre également à l’entreprise de procéder à un vote électronique sans que le comité d’entreprise puisse s’opposer à cette consultation. C’est intéressant pour l’expérience salarié,car cela ouvre la possibilité de faire des référendums sur des questions qui n’étaient jusqu’alors pas portées par les comités d’entreprise : de savoir,par exemple,s’ils préfèrent des titres-restaurant ou une subvention pour le déjeuner. Il ne s’agit pas de se substituer aux négociations avec les partenaires sociaux mais de replacer le salarié au cœur de la relation avec l’employeur. Introduire un peu plus de démocratie participative dans l’organisation,c’est garantir l’adhésion des collaborateurs aux projets de l’entreprise.

 

 

bulletin de paie
Pour Nadia Amal,Chef de produit Solutions RH chez DOCAPOST,la digitalisation de l’expérience candidat/salarié offre plus que des avantages opérationnels aux organisations : elle fait sens avec l’évolution de la société et les attentes des citoyens.
 
 

Qu’attendent aujourd’hui les entreprises,et plus spécialement les DRH,des solutions digitales RH ?  
 

Un DRH attend aujourd’hui d’une solution digitale qu’elle soit facile à mettre en œuvre,respecte ses contraintes métier,le cadre réglementaire... Et lui apporte une plus-value réelle en termes de communication et de pilotage. Si l’on prend l’exemple des RSE,les  premières versions mises en place étaient uniquement des projets techniques et informatiques. A présent,ils permettent aux collaborateurs d’indiquer leur niveau de satisfaction dans l’entreprise,de liker les compétences de leurs collaborateurs ou collègues... Ces éléments sont consultés par le DRH lorsqu’il recrute en interne.  
 
 

L’expérience candidat est souvent considérée comme la première étape de l’expérience salarié.
Pouvez-vous nous donner un exemple de solution optimisant l’expérience candidat ?  
 

La signature du contrat de travail a    un impact fort. L’intérêt d’y procéder de manière électronique est de créer,dès le départ,une relation digitale. Le collaborateur se sent tout de suite en phase avec la finalité de vos métiers,aujourd’hui de plus en plus digitaux. En outre,sur un plan administratif et légal,la signature de contrats intérimaires ou CDD ne doit pas sembler complexe pour l’entreprise. Nous proposons deux solutions traitant la signature du contrat de travail : e-parapheur,qui correspond à l’ensemble des contrats ou avenants de l’entreprise ; et Temporaris,une solution ciblée simplifiant la gestion des demandes de missions intérim entre l’entreprise donneur d’ordre et l’entreprise de travail temporaire. Le process devient bien meilleur,en termes de ROI,qu’avec le format papier.
 
 

L’image de modernité donnée aux candidats entrants,y compris intérimaires,est un premier bénéfice pour l’entreprise en termes de marque employeur. En existe-t-il d’autres ?  
 

La sécurité en est un. À titre d’exemple,un contrat pour un  intérimaire sur une mission courte doit être fait dans les règles,sous peine de se voir transformé en CDI. L’enjeu lié à la validité du process est donc très important. Au-delà de simplifier et de donner une image dynamique,l’emploi d’une solution digitale performante permet de sécuriser l’effectif. Le DRH s’acquitte ainsi mieux de l’une de ses missions,qui est de gérer et limiter les risques liés à l’embauche de salariés. 
 
 

Quelles solutions proposées par DOCAPOST,favorisant une meilleure expérience salarié,peuvent également séduire un candidat ? 
 

 
Un premier thème est celui  du bulletin de salaire. C’est un document essentiel,celui qui lie l’entreprise au salarié. L’évolution réglementaire permet aujourd’hui de favoriser le bulletin électronique. Nous proposons une solution qui permet d’adresser ce bulletin de paie dématérialisé au salarié dans un coffre-fort digital sécurisé « perpétuel » nommé Digiposte. Cette solution dépasse la simple expérience salarié pour répondre à une attente de plus en plus grande du citoyen : disposer à vie d’un coffre-fort unique,sécurisé,abritant tous ses documents professionnels mais aussi personnels. Un employeur pourra ainsi,en plus d’envoyer son bulletin électronique au collaborateur,lui offrir ce coffre-fort à vie,utilisable par lui pour tous les autres usages. De plus,ce bulletin de paie est un vecteur de communication fort de la marque employeur qui permet au DRH de communiquer de façon régulière avec ses salariés. Il profite ainsi d’une diffusion mensuelle pour y ajouter des informations ciblées sur l’actualité RH de l’entreprise.
 
 

Cela va dans le sens de la disparition progressive des frontières entre vie professionnelle et privée... 
 

Oui,c’est un moyen concret pour gérer cette fracture. Le dossier RH constitue une autre solution d’optimisation de l’experience salarié. Chaque collaborateur a un dossier RH,mais est-il complet   ? Est-il accessible ? S’il n’y a pas d’obligation légale,sa dématérialisation permet : de travailler avec plus de souplesse au sein d’un service RH,puisque l’ensemble des collaborateurs habilités peut y accéder; de donner accès à une partie seulement d’un dossier à un manager ; d’offrir plus de transparence aux collaborateurs sur les informations le concernant. 
 
 

Selon vous,la dématérialisation est-elle un mouvement qui vient de l’entreprise,ou de l’extérieur ? 
 

L’État pousse à la dématérialisation. Dans la première mouture du projet de loi El Khomri,le bulletin de paie électronique devait être déposé sur le compte personnel d’activité (CPA). Cet amendement a été réécrit pour rendre possible l’utilisation de tout type de coffre-fort assurant pérennité,traçabilité et garantie des données. Le projet de loi El Khomri va permettre également à l’entreprise de procéder à un vote électronique sans que le comité d’entreprise puisse s’opposer à cette consultation. C’est intéressant pour l’expérience salarié,car cela ouvre la possibilité de faire des référendums sur des questions qui n’étaient jusqu’alors pas portées par les comités d’entreprise : de savoir,par exemple,s’ils préfèrent des titres-restaurant ou une subvention pour le déjeuner. Il ne s’agit pas de se substituer aux négociations avec les partenaires sociaux mais de replacer le salarié au cœur de la relation avec l’employeur. Introduire un peu plus de démocratie participative dans l’organisation,c’est garantir l’adhésion des collaborateurs aux projets de l’entreprise.

Évaluez l'article :
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Aucune évaluation)
Partagez l'article :

Commenter

Ces articles pourraient vous intéresser

Coffre-fort numérique : « Digiposte est le fer de lance de la dig . . .

  dématérialisation, digiposte, digitalisation, dossier collaborateur, DRH, général, outils digitaux

3 questions à Bertrand Dolbeau, Directeur Produit, Marketing et Partenariats chez Digiposte Démocratisée par la Loi Travail, en vigueur depu . . .

21 October 2020 0 commentaires 0

Lettre Recommandée Electronique (LRE) : « Seule une LRE qualifiée . . .

  conformité, eIDAS, général, Lettre recommandée électronique, sécurisation des données, Service courrier

3 questions à Louis de Larrard, Directeur Commercial chez AR24, une solution de Docaposte Lettre recommandée en ligne, courrier recommandé&h . . .

06 October 2020 0 commentaires 0

Digitalisation des parcours clients : solutions clés et bonnes pr . . .

  digitalisation, général, outils digitaux, signature électronique, transformation digitale

Mutuelles & sociétés de prévoyance La crise de la COVID 19 n’a épargné aucun secteur. Elle a chamboulé l’organisation et… . . .

16 September 2020 0 commentaires 0

Ressources humaines

« Le bulletin de paie est un vecteur de communication fort de la marque employeur »

bulletin de paie
Par  17 January 2017

Pour Nadia Amal,Chef de produit Solutions RH chez DOCAPOST,la digitalisation de l’expérience candidat/salarié offre plus que des avantages opérationnels aux organisations : elle fait sens avec l’évolution de la société et les attentes des citoyens.

Qu’attendent aujourd’hui les entreprises,et plus spécialement les DRH,des solutions digitales RH ?

Un DRH attend aujourd’hui d’une solution digitale qu’elle soit facile à mettre en œuvre,respecte ses contraintes métier,le cadre réglementaire... Et lui apporte une plus-value réelle en termes de communication et de pilotage. Si l’on prend l’exemple des RSE,les  premières versions mises en place étaient uniquement des projets techniques et informatiques. A présent,ils permettent aux collaborateurs d’indiquer leur niveau de satisfaction dans l’entreprise,de liker les compétences de leurs collaborateurs ou collègues... Ces éléments sont consultés par le DRH lorsqu’il recrute en interne.

L’expérience candidat est souvent considérée comme la première étape de l’expérience salarié. Pouvez-vous nous donner un exemple de solution optimisant l’expérience candidat ?

La signature du contrat de travail a un impact fort. L’intérêt d’y procéder de manière électronique est de créer,dès le départ,une relation digitale. Le collaborateur se sent tout de suite en phase avec la finalité de vos métiers,aujourd’hui de plus en plus digitaux. En outre,sur un plan administratif et légal,la signature de contrats intérimaires ou CDD ne doit pas sembler complexe pour l’entreprise. Nous proposons deux solutions traitant la signature du contrat de travail : e-parapheur,qui correspond à l’ensemble des contrats ou avenants de l’entreprise ; et Temporaris,une solution ciblée simplifiant la gestion des demandes de missions intérim entre l’entreprise donneur d’ordre et l’entreprise de travail temporaire. Le process devient bien meilleur,en termes de ROI,qu’avec le format papier.

L’image de modernité donnée aux candidats entrants,y compris intérimaires,est un premier bénéfice pour l’entreprise en termes de marque employeur. En existe-t-il d’autres ?

La sécurité en est un. À titre d’exemple,un contrat pour un  intérimaire sur une mission courte doit être fait dans les règles,sous peine de se voir transformé en CDI. L’enjeu lié à la validité du process est donc très important. Au-delà de simplifier et de donner une image dynamique,l’emploi d’une solution digitale performante permet de sécuriser l’effectif. Le DRH s’acquitte ainsi mieux de l’une de ses missions,qui est de gérer et limiter les risques liés à l’embauche de salariés.

Quelles solutions proposées par DOCAPOST,favorisant une meilleure expérience salarié,peuvent également séduire un candidat ?

Un premier thème est celui  du bulletin de salaire. C’est un document essentiel,celui qui lie l’entreprise au salarié. L’évolution réglementaire permet aujourd’hui de favoriser le bulletin électronique. Nous proposons une solution qui permet d’adresser ce bulletin de paie dématérialisé au salarié dans un coffre-fort digital sécurisé « perpétuel » nommé Digiposte. Cette solution dépasse la simple expérience salarié pour répondre à une attente de plus en plus grande du citoyen : disposer à vie d’un coffre-fort unique,sécurisé,abritant tous ses documents professionnels mais aussi personnels. Un employeur pourra ainsi,en plus d’envoyer son bulletin électronique au collaborateur,lui offrir ce coffre-fort à vie,utilisable par lui pour tous les autres usages. De plus,ce bulletin de paie est un vecteur de communication fort de la marque employeur qui permet au DRH de communiquer de façon régulière avec ses salariés. Il profite ainsi d’une diffusion mensuelle pour y ajouter des informations ciblées sur l’actualité RH de l’entreprise.

Cela va dans le sens de la disparition progressive des frontières entre vie professionnelle et privée...

Oui,c’est un moyen concret pour gérer cette fracture. Le dossier RH constitue une autre solution d’optimisation de l’experience salarié. Chaque collaborateur a un dossier RH,mais est-il complet   ? Est-il accessible ? S’il n’y a pas d’obligation légale,sa dématérialisation permet : de travailler avec plus de souplesse au sein d’un service RH,puisque l’ensemble des collaborateurs habilités peut y accéder; de donner accès à une partie seulement d’un dossier à un manager ; d’offrir plus de transparence aux collaborateurs sur les informations le concernant.

Selon vous,la dématérialisation est-elle un mouvement qui vient de l’entreprise,ou de l’extérieur ?

L’État pousse à la dématérialisation. Dans la première mouture du projet de loi El Khomri,le bulletin de paie électronique devait être déposé sur le compte personnel d’activité (CPA). Cet amendement a été réécrit pour rendre possible l’utilisation de tout type de coffre-fort assurant pérennité,traçabilité et garantie des données. Le projet de loi El Khomri va permettre également à l’entreprise de procéder à un vote électronique sans que le comité d’entreprise puisse s’opposer à cette consultation. C’est intéressant pour l’expérience salarié,car cela ouvre la possibilité de faire des référendums sur des questions qui n’étaient jusqu’alors pas portées par les comités d’entreprise : de savoir,par exemple,s’ils préfèrent des titres-restaurant ou une subvention pour le déjeuner. Il ne s’agit pas de se substituer aux négociations avec les partenaires sociaux mais de replacer le salarié au cœur de la relation avec l’employeur. Introduire un peu plus de démocratie participative dans l’organisation,c’est garantir l’adhésion des collaborateurs aux projets de l’entreprise.    
bulletin de paie
Pour Nadia Amal,Chef de produit Solutions RH chez DOCAPOST,la digitalisation de l’expérience candidat/salarié offre plus que des avantages opérationnels aux organisations : elle fait sens avec l’évolution de la société et les attentes des citoyens.
 
 

Qu’attendent aujourd’hui les entreprises,et plus spécialement les DRH,des solutions digitales RH ?  
 

Un DRH attend aujourd’hui d’une solution digitale qu’elle soit facile à mettre en œuvre,respecte ses contraintes métier,le cadre réglementaire... Et lui apporte une plus-value réelle en termes de communication et de pilotage. Si l’on prend l’exemple des RSE,les  premières versions mises en place étaient uniquement des projets techniques et informatiques. A présent,ils permettent aux collaborateurs d’indiquer leur niveau de satisfaction dans l’entreprise,de liker les compétences de leurs collaborateurs ou collègues... Ces éléments sont consultés par le DRH lorsqu’il recrute en interne.  
 
 

L’expérience candidat est souvent considérée comme la première étape de l’expérience salarié.
Pouvez-vous nous donner un exemple de solution optimisant l’expérience candidat ?  
 

La signature du contrat de travail a    un impact fort. L’intérêt d’y procéder de manière électronique est de créer,dès le départ,une relation digitale. Le collaborateur se sent tout de suite en phase avec la finalité de vos métiers,aujourd’hui de plus en plus digitaux. En outre,sur un plan administratif et légal,la signature de contrats intérimaires ou CDD ne doit pas sembler complexe pour l’entreprise. Nous proposons deux solutions traitant la signature du contrat de travail : e-parapheur,qui correspond à l’ensemble des contrats ou avenants de l’entreprise ; et Temporaris,une solution ciblée simplifiant la gestion des demandes de missions intérim entre l’entreprise donneur d’ordre et l’entreprise de travail temporaire. Le process devient bien meilleur,en termes de ROI,qu’avec le format papier.
 
 

L’image de modernité donnée aux candidats entrants,y compris intérimaires,est un premier bénéfice pour l’entreprise en termes de marque employeur. En existe-t-il d’autres ?  
 

La sécurité en est un. À titre d’exemple,un contrat pour un  intérimaire sur une mission courte doit être fait dans les règles,sous peine de se voir transformé en CDI. L’enjeu lié à la validité du process est donc très important. Au-delà de simplifier et de donner une image dynamique,l’emploi d’une solution digitale performante permet de sécuriser l’effectif. Le DRH s’acquitte ainsi mieux de l’une de ses missions,qui est de gérer et limiter les risques liés à l’embauche de salariés. 
 
 

Quelles solutions proposées par DOCAPOST,favorisant une meilleure expérience salarié,peuvent également séduire un candidat ? 
 

 
Un premier thème est celui  du bulletin de salaire. C’est un document essentiel,celui qui lie l’entreprise au salarié. L’évolution réglementaire permet aujourd’hui de favoriser le bulletin électronique. Nous proposons une solution qui permet d’adresser ce bulletin de paie dématérialisé au salarié dans un coffre-fort digital sécurisé « perpétuel » nommé Digiposte. Cette solution dépasse la simple expérience salarié pour répondre à une attente de plus en plus grande du citoyen : disposer à vie d’un coffre-fort unique,sécurisé,abritant tous ses documents professionnels mais aussi personnels. Un employeur pourra ainsi,en plus d’envoyer son bulletin électronique au collaborateur,lui offrir ce coffre-fort à vie,utilisable par lui pour tous les autres usages. De plus,ce bulletin de paie est un vecteur de communication fort de la marque employeur qui permet au DRH de communiquer de façon régulière avec ses salariés. Il profite ainsi d’une diffusion mensuelle pour y ajouter des informations ciblées sur l’actualité RH de l’entreprise.
 
 

Cela va dans le sens de la disparition progressive des frontières entre vie professionnelle et privée... 
 

Oui,c’est un moyen concret pour gérer cette fracture. Le dossier RH constitue une autre solution d’optimisation de l’experience salarié. Chaque collaborateur a un dossier RH,mais est-il complet   ? Est-il accessible ? S’il n’y a pas d’obligation légale,sa dématérialisation permet : de travailler avec plus de souplesse au sein d’un service RH,puisque l’ensemble des collaborateurs habilités peut y accéder; de donner accès à une partie seulement d’un dossier à un manager ; d’offrir plus de transparence aux collaborateurs sur les informations le concernant. 
 
 

Selon vous,la dématérialisation est-elle un mouvement qui vient de l’entreprise,ou de l’extérieur ? 
 

L’État pousse à la dématérialisation. Dans la première mouture du projet de loi El Khomri,le bulletin de paie électronique devait être déposé sur le compte personnel d’activité (CPA). Cet amendement a été réécrit pour rendre possible l’utilisation de tout type de coffre-fort assurant pérennité,traçabilité et garantie des données. Le projet de loi El Khomri va permettre également à l’entreprise de procéder à un vote électronique sans que le comité d’entreprise puisse s’opposer à cette consultation. C’est intéressant pour l’expérience salarié,car cela ouvre la possibilité de faire des référendums sur des questions qui n’étaient jusqu’alors pas portées par les comités d’entreprise : de savoir,par exemple,s’ils préfèrent des titres-restaurant ou une subvention pour le déjeuner. Il ne s’agit pas de se substituer aux négociations avec les partenaires sociaux mais de replacer le salarié au cœur de la relation avec l’employeur. Introduire un peu plus de démocratie participative dans l’organisation,c’est garantir l’adhésion des collaborateurs aux projets de l’entreprise.