Plateformes et données

EUKLES : LA SOLUTION GED GAGNANTE DE DOCAPOSTE

29 July 2019

Avec ses solutions de gestion électronique de documents (GED), de stockage et d’échanges de courrier multicanal, Eukles est racheté en 2018 par Docaposte* . Un enjeu : optimiser les parcours client et les processus administratifs (RH, finance, achats).

 Cette acquisition permet non seulement à Docaposte d’élargir son réseau de distribution et ses expertises mais aussi à Eukles de bénéficier d’une notoriété déjà installée par Docaposte et La Poste et par là, accélérer sa croissance.Mickaël Sastrel, directeur général d’Eukles Solutions témoigne.

Comment est né Eukles ?
‌Eukles est une entreprise familiale, créée en octobre 2009 à Lorgues (Var). Alors qu’il était en train de monter une nouvelle société d’informatique, mon père a demandé à l’un de ses développeurs de créer un outil permettant de gérer les contrats et de classer et indexer des documents personnels. Il m’a formé au commerce, ma sœur à la formation des clients et ma mère à la comptabilité.

Comment commercialisez-vous cet outil ?
Essentiellement par des distributeurs locaux. Nous avons fait de la vente directe pendant six mois puis nous sommes rapprochés de TRM (Toshiba Région Méditerranée) et qui nous a permis d’être commercialisés par l’ensemble du réseau Toshiba France. Nous avons aujourd’hui 50 salariés.

Quelle est l’histoire de votre acquisition par La Poste ?
Nous avons créé Resoposte, un logiciel pour envoyer, recevoir, archiver, sécuriser l’échange de courriers dématérialisés inter-entreprises et l’avons présenté au responsable des partenariats chez Docaposte. Convaincu, il nous a décroché un rendez-vous à Roland André, DG de Docaposte. Puis nous avons rencontré le PDG, Olivier Vallet. Nous avions reçu d’autres offres de rachat très intéressantes ; ce qui nous a séduit chez Docaposte ce sont d’abord les personnes puis les structures qui allaient nous permettre de grandir très vite tout en restant nous-mêmes.

Quelles sont vos forces ?
Un très gros réseau de partenaires de 250 distributeurs en France ainsi qu'un réseau de près de 6 000 vendeurs.
Nous sommes présents dans une dizaine de pays essentiellement francophones.
Notre logiciel Resoposte, permettant d’envoyer des milliers de courrier en quelques secondes sans le trier ni le préparer permet non seulement d'optimiser les coûts réduits mais aussi de créer un réseau de communication interentreprises sur lequel on s’appuie pour faire du commerce pour nos partenaires.

Quid des synergies avec Docaposte ?
Nous en avions beaucoup en tête, d’emblée, et cela se concrétise. D’abord, nous avons créé une passerelle avec Maileva dans la partie éditique, au départ nous ne faisions que de l’envoi dématérialisé, maintenant nous détectons de quelle manière le destinataire souhaite recevoir le courrier : en mail certifié, en Resopost pour ceux qui sont équipés de l’outil, ou en éditique via une impression chez Maileva et une distribution par le facteur.D’autre part, nous avons intégré la signature électronique de Contralia dans notre solution de GED, nous travaillons avec le centre de compétences d’intelligence artificielle de Docaposte – pour créer un système de lecture automatique de document, de reconnaissance et d’extraction d’informations – et nous venons d’attaquer la passerelle avec Digiposte pour nos deux solutions afin pour proposer à tous nos clients de traiter et d’archiver leurs documents dans l’espace numérique sécurisé de La Poste. Nous travaillons également avec Seres, Docaposte Fast…

Comment se sont traduits ces développements, en chiffres ?
De 2,9 millions d’euros au moment de notre rachat, notre chiffre d’affaires a doublé en un an et nous espérons frôler les 7 millions cette année. En nombre de clients ç’a été également exponentiel mais surtout en termes de gros partenaires : appartenir au Groupe La Poste a convaincu par exemple Ricoh d’adopter Resoposte.

Quelles sont les prochaines étapes du développement d’Eukles ?
Nous avons trouvé des distributeurs dans onze pays en 2018 et souhaitons doubler ce chiffre cette année. Nous allons recruter une personne en Belgique pour gérer toute notre activité Benelux, une personne au Maroc pour gérer l’Afrique. Notre croissance se fera de plus en plus à l’international.

Découvrez Resoposte, la solution globale de courrier multicanal

Évaluez l'article :
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Aucune évaluation)
Partagez l'article :

Mots clés :

0 Commentaires

Commenter

Plateformes et données

EUKLES : LA SOLUTION GED GAGNANTE DE DOCAPOSTE

Par  29 July 2019

Avec ses solutions de gestion électronique de documents (GED), de stockage et d’échanges de courrier multicanal, Eukles est racheté en 2018 par Docaposte* . Un enjeu : optimiser les parcours client et les processus administratifs (RH, finance, achats).  Cette acquisition permet non seulement à Docaposte d’élargir son réseau de distribution et ses expertises mais aussi à Eukles de bénéficier d’une notoriété déjà installée par Docaposte et La Poste et par là, accélérer sa croissance.Mickaël Sastrel, directeur général d’Eukles Solutions témoigne. Comment est né Eukles ? ‌Eukles est une entreprise familiale, créée en octobre 2009 à Lorgues (Var). Alors qu’il était en train de monter une nouvelle société d’informatique, mon père a demandé à l’un de ses développeurs de créer un outil permettant de gérer les contrats et de classer et indexer des documents personnels. Il m’a formé au commerce, ma sœur à la formation des clients et ma mère à la comptabilité. ‌ Comment commercialisez-vous cet outil ? Essentiellement par des distributeurs locaux. Nous avons fait de la vente directe pendant six mois puis nous sommes rapprochés de TRM (Toshiba Région Méditerranée) et qui nous a permis d’être commercialisés par l’ensemble du réseau Toshiba France. Nous avons aujourd’hui 50 salariés. ‌ Quelle est l’histoire de votre acquisition par La Poste ? Nous avons créé Resoposte, un logiciel pour envoyer, recevoir, archiver, sécuriser l’échange de courriers dématérialisés inter-entreprises et l’avons présenté au responsable des partenariats chez Docaposte. Convaincu, il nous a décroché un rendez-vous à Roland André, DG de Docaposte. Puis nous avons rencontré le PDG, Olivier Vallet. Nous avions reçu d’autres offres de rachat très intéressantes ; ce qui nous a séduit chez Docaposte ce sont d’abord les personnes puis les structures qui allaient nous permettre de grandir très vite tout en restant nous-mêmes. Quelles sont vos forces ? Un très gros réseau de partenaires de 250 distributeurs en France ainsi qu'un réseau de près de 6 000 vendeurs. Nous sommes présents dans une dizaine de pays essentiellement francophones. Notre logiciel Resoposte, permettant d’envoyer des milliers de courrier en quelques secondes sans le trier ni le préparer permet non seulement d'optimiser les coûts réduits mais aussi de créer un réseau de communication interentreprises sur lequel on s’appuie pour faire du commerce pour nos partenaires. ‌ Quid des synergies avec Docaposte ? Nous en avions beaucoup en tête, d’emblée, et cela se concrétise. D’abord, nous avons créé une passerelle avec Maileva dans la partie éditique, au départ nous ne faisions que de l’envoi dématérialisé, maintenant nous détectons de quelle manière le destinataire souhaite recevoir le courrier : en mail certifié, en Resopost pour ceux qui sont équipés de l’outil, ou en éditique via une impression chez Maileva et une distribution par le facteur.D’autre part, nous avons intégré la signature électronique de Contralia dans notre solution de GED, nous travaillons avec le centre de compétences d’intelligence artificielle de Docaposte – pour créer un système de lecture automatique de document, de reconnaissance et d’extraction d’informations – et nous venons d’attaquer la passerelle avec Digiposte pour nos deux solutions afin pour proposer à tous nos clients de traiter et d’archiver leurs documents dans l’espace numérique sécurisé de La Poste. Nous travaillons également avec Seres, Docaposte Fast… ‌ Comment se sont traduits ces développements, en chiffres ? De 2,9 millions d’euros au moment de notre rachat, notre chiffre d’affaires a doublé en un an et nous espérons frôler les 7 millions cette année. En nombre de clients ç’a été également exponentiel mais surtout en termes de gros partenaires : appartenir au Groupe La Poste a convaincu par exemple Ricoh d’adopter Resoposte. ‌ Quelles sont les prochaines étapes du développement d’Eukles ? Nous avons trouvé des distributeurs dans onze pays en 2018 et souhaitons doubler ce chiffre cette année. Nous allons recruter une personne en Belgique pour gérer toute notre activité Benelux, une personne au Maroc pour gérer l’Afrique. Notre croissance se fera de plus en plus à l’international. Découvrez Resoposte, la solution globale de courrier multicanal