Paroles d’experts

France Relance : « Docaposte accompagne gratuitement les TPE et PME dans leur digitalisation. »

17 décembre 2021

Si de plus en plus de dirigeants de TPE-PME sont conscients des bénéfices apportés par le numérique, des freins – notamment budgétaires et culturels – subsistent. Suite à la crise de 2020 qui a particulièrement touché ces structures et face à ce constat, le Gouvernement a mis en place « France Relance », plan de relance économique qui comprend plusieurs mesures, parmi lesquelles l’initiative France Num consacrée à la transformation numérique des TPE-PME.

Retenue suite aux appels à projets, Docaposte figure parmi la vingtaine d’opérateurs qui soutiennent les TPE et PME à travers des formations aux outils numériques et un accompagnement adapté à leur projet de transformation digitale.

3 questions à Elodie Poirier, Responsable Mise en marché et Formation chez Docaposte

1/ Quel état des lieux peut-on dresser de la transformation numérique des TPE et PME françaises ? Quels sont les freins qu’elles peuvent encore rencontrer ?

Elodie Poirier

« Depuis un peu plus d’un an, on constate une accélération de la digitalisation des TPE-PME. Ces entreprises ont compris que le numérique pouvait leur apporter des bénéfices concrets : leurs dirigeants sont désormais 78% à le penser, soit 10% de plus qu’avant la crise, selon le premier baromètre que France Num a publié en octobre dernier sur l’évolution de la transformation numérique des TPE-PME depuis 2020. Preuve que la crise a agi comme un accélérateur de leur transformation numérique.

Les TPE et PME sont donc mieux équipées en outils numériques. Elles les ont parfois adoptés par la force des choses pour maintenir le lien avec leurs collaborateurs et leurs clients à distance, afin de continuer à contractualiser, à gérer leurs flux documentaires, à faciliter le travail collaboratif… À titre d’exemple, 43% d’entre elles disposent d’une plateforme de partage de documents entre collaborateurs ; c’est en net progrès puisqu’elles n’étaient que 17% dans ce cas en 2020.

On peut cependant s’interroger sur la notion de « solution numérique » : s’agit-il simplement de bureautique, d’une solution de stockage en ligne permettant de partager des documents ou bien parle-t-on de logiciels métier ? Et surtout, quel est le niveau de sécurité et de conformité des outils que ces TPE-PME choisissent ? Selon ce même baromètre France Num, certains usages restent encore à développer, notamment en ce qui concerne les outils de paiement et les outils de gestion administrative.

On note également que cette accélération dans les usages numériques connaît des disparités selon les secteurs d’activité. La crise a certes poussé les artisans et les commerçants à développer leur visibilité en ligne, pour autant d’autres secteurs comme le transport par exemple, ou le BTP, déclarent ne pas en percevoir l’utilité.

D’ailleurs, la non-pertinence du numérique pour leur activité est le premier point que les dirigeants de TPE/PME les plus réfractaires évoquent. Mais ils expriment aussi d’autres réticences : la demande d’efforts continus de mise à jour des informations, le retour sur investissement limité ou encore la peur du piratage de leurs données.

Ces dirigeants sont également très conscients que l’adhésion des salariés est nécessaire dans l’appropriation de nouveaux outils numériques. Cette acculturation nécessite de l’accompagnement et pour certaines petites structures, le manque de moyens financiers peut constituer un frein à l’investissement dans de tels outils. Enfin, les entreprises doivent pouvoir se reposer sur des prestataires de confiance. Or, il n’est pas toujours aisé de savoir vers qui se tourner. »

« Maintenir la compétitivité des TPE/PME passe par une transformation numérique réussie.  »

2/ Comment l’initiative de France Num, qui s’inscrit dans le plan de relance économique France Relance, aide-t-elle concrètement les entreprises à rattraper leur retard en termes de digitalisation ?

« Cette initiative s’inscrit dans le plan gouvernemental « France Relance » dont l’ambition est d’accompagner la reprise économique post-crise. Ce plan comprend 3 volets :

  • un volet écologie et transition énergétique
  • un volet cohésion des territoires
  • un volet compétitivité des entreprises.

« France Relance » adresse ainsi différents dispositifs aux particuliers, aux collectivités locales et territoriales et aux entreprises privées. Les TPE et PME occupent une place importante dans ce plan puisqu’elles représentent l’écrasante majorité des entreprises du paysage français (99,9% selon l’Insee) et emploient près de la moitié des salariés français. Maintenir leur compétitivité passe par une transformation numérique réussie, c’est pourquoi les aides France Num font partie des mesures phares du volet du plan France Relance consacré à la compétitivité des entreprises.

France Num, avec le soutien de Bpifrance, propose gratuitement à ces structures des formations et un accompagnement à l’usage du numérique en entreprise. Le but est qu’elles puissent développer ou gérer leur activité grâce aux outils numériques et ainsi mieux répondre à leurs besoins selon leur secteur d’activité et leur métier (fidélisation des clients, gain de temps, vente à distance, visibilité…) en :

  • Maintenant leur productivité : les TPE-PME qui étaient moins préparées que les plus grosses structures ont rencontré davantage de difficultés à maintenir le même niveau de productivité durant la crise.
  • Se mettant en conformité : les évolutions réglementaires poussent les entreprises vers de nouveaux usages qui sont encadrés ; au-delà d’adopter les bons outils pour répondre à ces nouvelles obligations, il est primordial que les entreprises en connaissent le cadre réglementaire.
  • Améliorant la productivité de leurs collaborateurs : la dématérialisation des processus à tous les niveaux est vecteur de gain de temps et permet également aux collaborateurs de se recentrer sur leur cœur de métier (RH, comptabilité, relation client...).
  • Optimisant la gestion de leur organisation : les solutions numériques permettent d’améliorer les processus, la gestion de la relation collaborateur et de la relation client, mais aussi d’assurer une meilleure gestion, conservation et sécurisation du patrimoine documentaire, facilitant au passage le travail collaboratif.

Ces aides France Num doivent permettre aux TPE et PME, en fonction de leur degré de maturité digitale, soit de bien débuter avec les outils numériques, soit de mieux se les approprier et d’accélérer leur transformation. Ce dispositif se compose de formations-sensibilisations, animées par des experts, et d’un parcours d’accompagnement-action personnalisé focalisé sur le développement d’un projet de transformation numérique choisi par l’entreprise.

Les TPE-PME intéressées peuvent chacune bénéficier gratuitement de deux « formations-sensibilisation » et d’un « accompagnement-action ». Elles sont accompagnées par des professionnels du numérique. Les opérateurs en charge de les former et/ou de les accompagner ont été sélectionnés suite à des appels à projets publiés dans le cadre du plan de relance et après une étude des besoins concrets de cette typologie d’entreprises.

Lancé à l’été 2021, ce dispositif gratuit se poursuivra jusqu’en 2023 et s’adresse aux TPE et PME ayant a minima deux ans d’existence légale et réalisant au moins 20 000 euros de chiffre d’affaires.»

3/ Comment Docaposte s’inscrit-elle dans l’initiative France Num pour accompagner les TPE et PME dans leur transformation numérique ?

« Docaposte a répondu aux appels à projets avec ses filiales Softeam et Maileva. En alliant l’expertise de l’organisme de formation Softeam Institute à celle de Maileva qui conçoit des solutions numériques packagées très faciles à déployer et à prendre en main, Docaposte a répondu au cahier des charges et a ainsi été sélectionnée.

En tant que référent de la confiance numérique en France et leader sur les solutions numériques (signature et facture électroniques, GED, envois électroniques, …), il nous semblait indispensable de nous positionner, afin de pouvoir accompagner les TPE et PME dans leur digitalisation. Nous disposons d’une expertise métier et d’une expertise juridique qui apportent un éclairage réglementaire à ces entreprises : nous les familiarisons avec le contexte législatif dans lequel les nouveaux usages numériques évoluent (règlement eIDAS, Loi travail, Loi finances, RGPD…) et nous leur présentons les solutions existantes afin qu’elles puissent choisir celles qui correspondent le mieux à leurs besoins.

Comme mentionné précédemment, deux types d’aides sont proposés aux TPE-PME et Docaposte les accompagne sur chacun d’eux avec :

1/ Des formations de sensibilisation à l’usage du numérique condensées, d’une durée d’1h30, afin de leur faire découvrir les solutions existant sur le marché, les bénéfices du numérique, de répondre aux questions et demandes de conseils. Ces formations ont été pensées pour les orienter vers les solutions les plus adaptées à leurs besoins et leur permettre de s’équiper pour gagner en efficacité.

8 formations sont proposées :

  • la transformation numérique des RH
  • accélérer et sécuriser les échanges grâce à la signature électronique
  • collaborer à distance avec une solution de GED
  • accélérer et simplifier l’envoi de documents grâce au recommandé électronique
  • simplifier et automatiser les échanges clients avec la facture électro
  • créer son site web
  • optimiser sa stratégie réseaux sociaux
  • agir sur la motivation de l’équipe au quotidien.

2/ Un accompagnement-action, en format d’1 journée par groupe de 10 représentants de TPE-PME, pour accompagner chaque structure dans la mise en place de son propre projet numérique. L’objectif est de les aider à cibler et à définir les contours du projet puis de les accompagner dans la construction d’un plan d’actions concret. Afin de bénéficier du partage d’expérience et des bonnes pratiques de chacun, les projets doivent s’inscrire dans l’un des axes suivants : améliorer les processus internes, augmenter la visibilité en ligne ou optimiser la relation client. À l’issue de cette journée, les participants peuvent continuer d’adresser leurs questions par email au formateur et, 4 à 6 mois plus tard, une réunion de bilan leur est proposée.

Sur les 100 000 TPE et PME que France Num ambitionne d’accompagner d’ici mi-2022, Docaposte s’est engagée à former 3 000 d’entre elles. Les TPE et PME participent fortement à la dynamique économique de notre pays et nous sommes fiers de les accompagner dans leur numérisation et d’être partie prenante dans ce plan de relance. »

 

TPE-PME : vous souhaitez bénéficier de ces formations gratuites et/ou être accompagné dans la mise en place d’un projet numérique ?

N’attendez plus ! Docaposte vous accompagne.

En savoir plus

Partagez l'article :

Mots clés :

Ces articles pourraient vous intéresser

Identification à distance : « Avec la plateforme ID360 de Docapo . . .

  général

La crise sanitaire a été un véritable catalyseur de la transformation numérique dans le monde des entreprises, mais pas seulement.… . . .

29 novembre 2021

Comment (mieux) lutter contre la fraude numérique ?

  général, Sécurité

Plus nos vies personnelles et professionnelles se digitalisent, plus la fraude numérique se développe. Entre 2019 et 2020, elle aurait&helli . . .

24 novembre 2021

Lettre recommandée électronique : quelles opportunités ?

  général, Lettre recommandée électronique

Depuis quelques années, la lettre recommandée électronique (LRE) prend de l’ampleur et s’impose au sein des entreprises. Mais quels sont&hel . . .

10 novembre 2021