e-administration

Concevoir des parcours de service innovants

Parcours innovants
08 February 2018

La conversation qu’il s’agit d’établir entre la collectivité et l’usager n’est pas un processus, mais une expérience. Sa redéfinition dans le contexte numérique s’appuie sur une démarche structurée de design de service.

La dynamique conversationnelle est ce qui fait toute la différence lorsque l’on est amené à repenser, ou pour être exact à redessiner, le parcours expérientiel d’un service. Il ne s’agit pas de définir, à travers un processus, ce qui doit se passer, mais au contraire, ce qu’il convient d’éviter pour que l’expérience reste satisfaisante, c’est-à-dire exempte de points de frictions. Le design de service consiste à repenser les usages en s’appuyant sur le numérique pour réduire l’effort ressenti par l’usager.

Il s’agit donc pour la collectivité de se mettre à la place de ses administrés, sans chercher, ni à imposer ses propres réponses, ni à reproduire à l’identique les procédures délivrées par les guichets physiques. Dans la pratique, il y a en effet autant de parcours possibles que d’usagers. Un second point à ne pas oublier est qu’il s’agit d’une interaction. Même si elle transite par une plateforme en ligne, celle-ci met toujours en jeu des êtres humains, l’usager d’un côté et l’agent de l’autre. Redessiner le parcours de service pour l’un, c’est donc le réinventer en simultané pour l’autre en ayant à l’esprit le même souci de réduction de l’effort, des frictions ou des blocages. L’objectif est de satisfaire la demande de simplicité et de rapidité de l’usager, tout en garantissant à l’agent de réaliser ses tâches de façon efficiente et simple, que ce soit au guichet, en back-office, ou au domicile de l’usager.

Télécharger l'infographie

Évaluez l'article :
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Aucune évaluation)
Partagez l'article :

Commenter

Ces articles pourraient vous intéresser

Coffre-fort numérique : « Digiposte est le fer de lance de la dig . . .

  dématérialisation, digiposte, digitalisation, dossier collaborateur, DRH, général, outils digitaux

3 questions à Bertrand Dolbeau, Directeur Produit, Marketing et Partenariats chez Digiposte Démocratisée par la Loi Travail, en vigueur depu . . .

21 October 2020 0 commentaires 0

Lettre Recommandée Electronique (LRE) : « Seule une LRE qualifiée . . .

  conformité, eIDAS, général, Lettre recommandée électronique, sécurisation des données, Service courrier

3 questions à Louis de Larrard, Directeur Commercial chez AR24, une solution de Docaposte Lettre recommandée en ligne, courrier recommandé&h . . .

06 October 2020 0 commentaires 0

Digitalisation des parcours clients : solutions clés et bonnes pr . . .

  digitalisation, général, outils digitaux, signature électronique, transformation digitale

Mutuelles & sociétés de prévoyance La crise de la COVID 19 n’a épargné aucun secteur. Elle a chamboulé l’organisation et… . . .

16 September 2020 0 commentaires 0

e-administration

Concevoir des parcours de service innovants

Parcours innovants
Par  08 February 2018

La conversation qu’il s’agit d’établir entre la collectivité et l’usager n’est pas un processus, mais une expérience. Sa redéfinition dans le contexte numérique s’appuie sur une démarche structurée de design de service. La dynamique conversationnelle est ce qui fait toute la différence lorsque l’on est amené à repenser, ou pour être exact à redessiner, le parcours expérientiel d’un service. Il ne s’agit pas de définir, à travers un processus, ce qui doit se passer, mais au contraire, ce qu’il convient d’éviter pour que l’expérience reste satisfaisante, c’est-à-dire exempte de points de frictions. Le design de service consiste à repenser les usages en s’appuyant sur le numérique pour réduire l’effort ressenti par l’usager. Il s’agit donc pour la collectivité de se mettre à la place de ses administrés, sans chercher, ni à imposer ses propres réponses, ni à reproduire à l’identique les procédures délivrées par les guichets physiques. Dans la pratique, il y a en effet autant de parcours possibles que d’usagers. Un second point à ne pas oublier est qu’il s’agit d’une interaction. Même si elle transite par une plateforme en ligne, celle-ci met toujours en jeu des êtres humains, l’usager d’un côté et l’agent de l’autre. Redessiner le parcours de service pour l’un, c’est donc le réinventer en simultané pour l’autre en ayant à l’esprit le même souci de réduction de l’effort, des frictions ou des blocages. L’objectif est de satisfaire la demande de simplicité et de rapidité de l’usager, tout en garantissant à l’agent de réaliser ses tâches de façon efficiente et simple, que ce soit au guichet, en back-office, ou au domicile de l’usager. Télécharger l'infographie